C’est trop cher

C’est inutile car je connais bien mes clients

C’est réservé aux grandes entreprises

La prime d’assurance-crédit est à mettre en perspective avec le coût de l’auto assurance qui implique l’achat d’informations, le suivi de la solvabilité des clients, le recouvrement (en interne ou externe) et une sinistralité non indemnisée.

 

Par ailleurs, il ne faut jamais perdre de vue qu’un impayé impacte fortement la marge d’une entreprise. Pour compenser un impayé de 20 000 EUR, si votre marge est de 5%, vous devez réaliser un chiffre d’affaires supplémentaire de 400 000 EUR. S’assurer, c’est préserver la rentabilité de son entreprise.

En France,on estime que les impayés sont à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre. Cela signifie que chaque année, plus de 15 000 entreprises sont placées en procédure collective à cause de l’insolvabilité d’un ou de plusieurs de leurs clients (effet domino).

 

Vous connaissez bien vos clients, mais connaissez-vous aussi bien les clients de vos clients ?


Au contraire, ce sont les TPE et les PME qui en ont le plus besoin !  En effet, plus le taux de marge et le niveau de trésorerie sont faibles, plus il est difficile pour une entreprise de gérer une perte, même en rognant sur sa marge.

 

Les créances clients peuvent représenter jusqu’à 40% de l’actif d’un bilan. Faire l’impasse d’une assurance sur un actif aussi important, c’est prendre le risque de compromettre l’équilibre financier, voire la survie, de son entreprise.


Pour dissiper quelques idées reçues

L’ASSURANCE-CRÉDIT

L’assurance-crédit protège les entreprises contre le risque d'impayé de leurs créances commerciales, sur leur marché domestique comme à l'export. Malgré l’ancienneté de cette technique de gestion du poste clients, certaines idées reçues persistent.

VRS 1.1g - 16/09/2018